Les comètes

Les comètes sont des astres de petite taille, typiquement quelques kilomètres à un peu plus d'une dizaine de kilomètres de diamètre, et composés principalement de glace d'eau, mais aussi de glace carbonique et de méthane ainsi que de poussières. Elles proviennent des confins de notre système solaire et nous parviennent suite à des perturbations gravitationnelles. Si une comète est capturée par son passage dans le système solaire interne, elle devient périodique et repasse à intervalles réguliers à proximité de la Terre; mais si l'orbite est hyperbolique, la comète sera éjectée du système solaire après son passage à proximité du Soleil et on ne la reverra plus jamais. La comète périodique la plus célèbre est la comète de Halley qui repasse tous les 76; mais la période de certaines comètes n'excède pas deux ou trois ans.

Lorsqu'une comète arrive à proximité du Soleil, les glaces se subliment sous l'effet de la chaleur et une chevelure se forme autour du noyau. Une queue de plasma constituée de gaz ionisés va se former ; mais aussi des poussières emprisonnées dans la comète vont être libérées et on va avoir la formation d'une seconde queue. Sous l'effet du vent solaire, la queue de plasma est rectiligne, de couleur bleue et elle pointe toujours à l'opposé du Soleil alors que la queue de poussière est de couleur jaune (réflexion de la lumière solaire sur les poussières) et est courbée suivant l'orbite de la comète (p ex. Hale Bopp). Les queues peuvent avoir une longueur allant jusqu'à une centaine de millions de km et ce sont les poussières provenant des comètes qui, en se répartissant le long des orbites des planètes dont la Terre, sont à l'origine des étoiles filantes lorsqu'elles pénètrent dans l'atmosphère.

Remarquez enfin que ce n'est jamais le noyau lui-même que l'on voit sur les photos, car il est trop petit et caché dans la chevelure. Ce que l'on voit sur les images s'appelle le pseudo noyau (p ex. Holmes).

 

C/2014 Q2 Lovejoy

Cliquez dans l'image pour la voir à 50% de la taille réelle.

 

Je vous présente une image cette comète capturée ce samedi 17/01/15 entre 19.00 et 19.49 TU depuis La Fosse. Ce résultat est l'addition de 35 poses de 1 minute à 800 ISO prises au canon 350D Baader placé au foyer de la lunette Televue NP101IS (F=540mm, D=101mm). Traitement IRIS puis finition avec Toshop et paint Shop pro. L'image est présentée à 25% de sa taille originale.


 

C/2013 R1 Lovejoy du soir

Cliquez dans l'image pour la voir à 50% de la taille réelle.


La voici photographiée lors de son couchant et en présence d'un beau quartier de Lune ce mardi 10 décembre 2013 depuis l'observatoire de La Fosse avec le Canon 350D Baader sur la lunette TeleVue NP101 IS avec réducteur 0.8.
27 poses de 1 minute à 400 ISO (capturées entre 18h40 et 19h09 locale) ont été traitées sous IRIS puis finalisées sous Photoshop et Paint Shop Pro. L'image est présentée à 25% de sa taille originale.

C/2013 R1 Lovejoy du matin

Cliquez dans l'image pour la voir à 50% de la taille réelle.


Après avoir attendu toute la nuit, revoici la belle capturée ce mercredi 11 avec le même matériel mais cette fois sans Lune! 30 poses de 30 secondes à 800 iso capturées entre 06h06 et 06h22. L'image est présentée à 25% de sa taille originale.

 

Cliquez dans l'image pour la voir à 50% de la taille réelle.

La revoici photographiée ce matin du 13 décembre. J'ai choisi de faire des poses de 1 minute à 400 iso (au lieu de 30 sec à 800) avec la lunette et j'ai cumulé 33 minutes de pose capturées ce vendredi 13-12-13 entre 06h15 et 06h50. La queue est visible à travers tout le champ et elle a bien évolué en seulement deux jours. 


C/2007 R3 Lulin

Cliquez dans l'image pour la voir en grand.

Cette comète a été photographiée en collaboration avec Marc Tannier depuis La Fosse le 01/03/09 avec un Canon 350D sur la NP101IS. L'image ci-dessus est le résultat obtenu avec une pose unique de 2minutes à 800 ISO. Les petites galaxies lointaines visibles près de la coma sont NGC3016,3019,3020 et 3024. L'image visible ci-dessous est le résultat du compositage sous IRIS de 14 poses de 2 minutes.

Cliquez dans l'image pour la voir en grand.


P17/Holmes

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.

Cliquez ici pour voir un crop de l'image en taille réelle.

Cette comète à courte période a vu son éclat augmenter brusquement, passant de la magnitude 16 à la magnitude 2,5 en quelques 48 heures. Elle est vue ci-dessus photographiée avec la collaboration de Pierre Ponsard depuis l'observatoire de La Fosse le 31/10/07 avec un APN Canon 350D non modifié au foyer de la Genesis. 63 poses de 20 secondes ont été traitées puis compositées sous Iris et le résultat a été finalisé sous PSP7.

Vous pouvez voir ci-dessous deux vues faites ce 17/11/07, toujours avec un 350D non modifié depuis La Fosse, en collaboration cette fois avec Marc Tannier. L'évolution de la comète est spectaculaire, la taille de la chevelure ayant fortement augmenté comme on peut le voir sur les mages de comparaison affichées à la même échelle.

 

6 poses de 2 minutes à 800 iso avec la Genesis ont été traitées sous Iris pour obtenir cette image.

Cliquez dans l'image pour l'afficher en taille 50%.

15 poses de 2 minutes à 800 iso avec un télé de 200 diaphragmé à F4 ont été traitées

sous Iris pour obtenir cette image.

Cliquez dans l'image pour voir un crop de l'image en taille réelle.

 

 

Comparaison de la taille apparente de la comète entre le 31/10 (à gauche) et le 17/11 (à droite).


 

C/1996 B2 Hyakutake.

La comète est ici photographiée le 24/03/96 en piggy back sur du Kodak TP2415 avec un objectif de 80 mm.

Cette vue n'est pas un simple agrandissement de l'image précédente, elle a été prise avec un objectif de 210mm.


C/1995 O1 Hale Bopp.

Photographiée depuis Suippes (France) le 04/04/97 sur du Fuji 400 avec un Olympus OM2.

Un tirage plus clair permet de mieux voir l'extension de la queue de plasma (en bleu). On reconnaît le double amas de Persée à droite de l'image.


153P/Ikeya-Zhang (C/2002 C1)

15 minutes de pose avec la Genesis le 05/04/02, la queue est alors bien développée.

 

Le 16 mai, la comète avait perdu presque toute sa queue. Elle est ici photographiée lors de son passage au voisinage de l'amas globulaire M13. Ce rapprochement n'est qu'apparent puisque la comète est un objet voyageant dans le système solaire alors que l'amas se trouve dans la galaxie.


C/2001 Q4 Neat

La  région proche du noyau de la comète a été photographiée avec le CG11 à F/D 6,3 le 16/05/04 vers 22h50 TU. L'image présentée ici résulte du compositage de 10 images bleues plus 12 rouges et 12 vertes, toutes posées 30 secondes en binning 2X2 avec la ST10.

 

Un réglage légèrement différent de la luminosité permet de mieux faire ressortir les jets de plasma.

 

Photographiée avec la ST10XME sur la Genesis le 10/06/04. L'aspect bizarre des étoiles est du au recalage des images utilisées pour la composition sur le noyau de la comète.

 

retour page d'accueil