Les amas ouverts

 

Dans les galaxies, les étoiles se forment le plus souvent en groupe dans de vastes nuages de gaz et de poussières. Lorsque le gaz s'est dissipé, il reste un amas de jeunes étoiles appelé "amas ouvert" ou "amas galactique". Composé de quelques dizaines à quelques centaines d'étoiles, l'amas finit par se disperser au bout de quelques centaines de millions d'années. L'amas ouvert le plus proche de nous est en fait tellement proche qu'il ne nous apparait pas comme tel lorsqu'on le voit dans le ciel. Il s'agit tout simplement des étoiles qui forment entre autre le chariot de la constellation de la Grande Ourse!

 

M11. "The Wild Ducks". Un des plus beaux amas ouverts du ciel. Il a été photographié en argentique à La Fosse le 04/08/94 avec le CG11 à F/D10. Pose de 20 minutes avec un Olympus OM2 sur de l'Ektar 1000.

 

Cliquez dans l'image pour la voir à la taille d'acquisition.

M11 toujours, photographié le 01/09/04, mais cette fois avec la ST10XME sur le CG11 à F/D 6,3; toujours à La Fosse. Il s'agit du compositage en mode rgb de 16 poses de 30 secondes en binning 2x2 pour chaque couleur avec CCDSoft.


 

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.

Cliquez ici la voir en taille réelle.

M34  photographié sur deux nuits, les 15 et 16/10/17 avec la ST10XME sur le CG11 à F/D 6,3 depuis La Fosse. Il s'agit du compositage en mode Lrvb de 20 poses de 1 minute en binning 2x2 pour chaque couleur assemblées avec 30 poses également d'une minute mais cette fois en binning 1x1 pour la luminance. Le traitement complet a tét réalisé avec CCDSoft puis l'assemblage lrvb a été réalisé sous Photoshop CS2 et la finition sous PSP X2.


 

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.

Cliquez ici la voir en taille réelle.

M35 + NGC2158  M35 est un très bel amas.  Il a été photographié avec la ST10XME sur la Genesis depuis Nandrin le O7/02/05. 10 poses rouges plus 9 vertes et 18 bleues toutes posées 1 minute en binning 2x2 ont été assemblées pour former cette image. Prétraitement par soustraction des darks puis division par les flats et combinaison RGB sous CCDSOFT puis finition sous PSP. Ajout d'une luminance de 30 poses de 2 minutes capturées en binning 1x1 depuis La Fosse le 26/01/17.

Les deux amas ne sont pas liés physiquement. M35 se trouve à moins de trois mille années lumière alors que NGC2158 qui est visible en dessous à droite de M35 se trouve à onze milles années-lumière.


 

Cliquez dans l'image pour voir la voir à 50% de la taille d'acquisition.

Cliquez ici pour voir la voir en taille réelle.

NGC2158 Zoom sur cet amas lointain visible dans l'image ci-dessus. Il n'est qu'en apparence voisin de M 35, mais est en réalité beaucoup plus loin. Si la distance est estimée à 3.200 AL pour M 35, elle est de 11.000 années lumière pour NGC 2158. Par ailleurs, NGC 2158 est assez vieux puisque son âge est estimé à environ 2 milliards d'années, ce qui explique sa couleur générale plutôt rouge pour un amas ouvert.
12 poses de 3 minutes en binning 2x2 pour les couches rvb ont été combinées à 59 poses de 1 minute capturées en binning 1x1 pour la luminance soit au total un temps de pose cumulé de 2 heures 47 minutes.


Les 3 amas suivants sont situés dans la constellation du Cocher. Ils y sont visibles à l'œil nu sous un ciel bien sombre. Ce sont M36, M37 et M38. M38 est le plus au nord des trois, puis en descendant vers le sud on a M36 puis M37 . A noter que l'amas M35 qui se trouve lui dans les Gémeaux est également à proximité, au sud de M37 .

 

Cliquez dans l'image pour voir la voir à 50% de la taille d'acquisition.

Cliquez ici pour voir la voir en taille réelle.

M36  se situe entre M37 et M38. Il a été photographié avec la ST10XME sur la Genesis depuis Nandrin le O7/02/05.  6 poses rouges plus 6 vertes et 10 bleues toutes posées 1 minute en binning 2x2 ont été assemblées pour former cette image. Prétraitement par soustraction des darks suivie de la division par les flats sous CCDSoft puis combinaison RGB sous CCDSOFT et finition sous PSP. Ajout d'une luminance de 30 poses de 2 minutes capturées en binning 1x1 depuis La Fosse le 26/01/17.


 

Cliquez dans l'image pour voir la voir à 50% de la taille d'acquisition.

Cliquez ici pour voir la voir en taille réelle.

M37 Appelé " the Salt and Pepper Cluster " par les anglophones, c'est également un très bel amas, sans doute l'un des plus beaux du ciel. Il se trouve entre M35 et M36. Il a été photographié avec la ST10XME sur la Genesis depuis Nandrin le O7/02/05. 12 poses rouges plus 10 vertes et 16 bleues toutes posées 1 minute en binning 2x2 ont été assemblées pour former cette image. Prétraitement par soustraction des darks suivie de la division par les flats sous CCDSoft, registration et DDP sous IRIS puis combinaison RGB sous CCDSOFT et finition sous PSP. Ajout d'une luminance de 30 poses de 2 minutes capturées en binning 1x1 depuis La Fosse le 26/01/17.


 

Cliquez dans l'image pour la voir à la taille d'acquisition.

M38 + NGC1907 Cette image a été capturée le 18/12/03 à La Fosse. Elle est le résultat de l'addition de 12 poses de 1 minute dans chaque couleur RVB en binning 2x2 avec la ST10XME sur la Genesis. Temps de pose équivalent total de 36 minutes. M38 se trouve à environ 4.200 années-lumière de la Terre tandis que NGC1907 est un rien plus loin à 4340 années-lumière, mais il est beaucoup plus petit avec une trentaine d'étoiles faibles contre une centaine pour M38.


 

Cliquez dans l'image pour voir un agrandissement.

M45 L'amas des Pléiades photographié (ci-dessus) à La Fosse le 09/11/04 avec la ST10 XME sur la Genesis. Mode RGB en binning 1x1. 15x2 min. pour les rouges et les verts plus 24x2 min. pour les bleus. La forte turbulence présente pendant les captures a sans doute dégradé la résolution et le piqué, mais je suis assez content du résultat. Traitement sous CCDSoft en utilisant le plug in de R. Wodaski pour le deblooming. Finition sous PSP.

La version présentée ci-dessous a été faite avec le Canon 350D Baader toujours à La Fosse le 30/10/13. Il y avait énormément d'humidité cette nuit du 30 octobre, du coup, malgré l'usage régulier du sèche-cheveux, il subsiste l'impression d'un voile sur l'image malgré la suppression d'une partie des captures. 50x5 minutes à 400 ISO sur la lunette Televue NP101IS avec réducteur de focale x0.8, monture NJP sans guidage. Le prétraitement classique a été fait sous IRIS et le traitement sous Photoshop; l’image est présentée à 50% de la taille d’acquisition.
 

Cliquez dans l'image pour voir la voir à 50% de la taille d'acquisition.

Un mot à propos de cet amas. On croit souvent que les nébulosités dans lesquelles il baigne sont les restes de la nébuleuse dans laquelle il s'est formé, mais en fait il n'en est rien. Selon les estimations faites fin du 20èmè siècle, cet amas s'est formé il y a une centaine de millions d'années. C'est assez jeune, mais cependant suffisant pour qu'il se soit déjà bien éloigné de son lieu de naissance et donc de sa nébuleuse d'origine. C'est une étude faite avec le satellite IRAS dans les années 1980 qui a montré que l'amas a rencontré par hasard un grand nuage de poussières interstellaire il y a quelques millions d'années, et cela est aussi plus simplement démontré par le fait que les étoiles et les nébuleuses se déplacent à des vitesses différentes.
Les grains de poussières du nuage sont éclairés par le rayonnement des jeunes étoiles. Il s'agit en fait d'un phénomène de réflexion, la couleur bleue des nébulosités est donc la même que celles des étoiles jeunes et chaudes de l'amas. Par ailleurs, les spectres sont presque identiques montrant que cette lumière n'est pas émise par les nébuleuses mais juste réfléchie. En outre, le nuage de poussières est parcouru par des champs magnétiques, ce qui lui donne cet aspect strié.

Sources: The New Astronomy by Nigel Henbest & Michael Marten (Cambridge University Press) et Emmanuel Jehin (ESO).
 
 


 

Cliquez dans l'image pour la voir à 50% de la taille d'acquisition.

M46 Capturé à La Fosse le 08/02/18 avec l'APN Canon 350D Baader à 400 ISO placé au foyer réduit à F/D 6,3 du C11. Compositage de 10 poses de 2 minutes et 40 poses d'une minute sans guidage grâce au bon suivi de la monture Takahashi NJP. Prétraitement sous IRIS puis finition avec Photoshop CS2 et PSP X2.

La nébuleuse planétaire visible juste au dessus du centre de l'image est NGC2438. Cette dernière est-elle physiquement liée à l'amas? Les vitesses propres (RV= 76 Km/s pour NGC2438 contre 42 Km/s pour l'amas) sont très différentes, et les distances mesurées par Woldemar Götz, donnent par déduction des distances de 4 600 années-lumière pour l'amas et seulement 2 900 pour la nébuleuse, ce qui voudrait dire que cette dernière est au premier plan.

D'autre part, d'apres Pauls, R.; Kohoutek, L. 1996 la nébuleuse serait liée à l'amas. La statistique est assez faible mais les chiffres ont l'air en bon accord:

"The nebular RV_hel = 60.3
± 3.6 km/s (5 spectra) is in agreement with RV_hel = 60.8 ± 4.0 km/s of 4 cluster stars (10 spectra). We conclude that contrary to earlier statements the nebula is probably associated with the cluster."


 


 

Cliquez dans l'image pour la voir à la taille d'acquisition.

M47 Photographié depuis l'aérodrome d'Elsenborn le 06/02/05 avec la ST10XME sur la Genesis. 12 poses rouges plus 10 vertes et 19 bleues toutes posées 1 minute en binning 2x2 ont été assemblées pour former cette image. Prétraitement par soustraction des darks suivie de la division par les flats sous CCDSoft, registration et DDP sous IRIS puis combinaison RGB sous CCDSOFT et finition sous PSP.


 

Cliquez ici pour voir l'image en taille réelle.

M52 Photographié depuis La fosse avec la ST10XME sur la Genesis le 11/09/06. Assemblage de 16 poses de 5 min en binning 1x1 avec filtre Ha. Prétraitement par soustraction des darks suivie de la division par les flats  suivi de la registration sous CCDSOFT et finition sous PSP.

Juste sous M52 se trouve l'amas CZ43 (Czernik 43) et à l'ouest la nébuleuse NGC7635. L'ensemble est visible sur l 'image plein champ ci-dessous, dont est extraite la vue présentée plus haut.

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.


 

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.

Cliquez ici pour la voir en taille réelle.

M67 est un bel amas situé dans le Cancer. Avec un âge estimé à plus de 3 milliards d'années, c'est un des plus vieux amas ouverts connus. Il est vu ici photographié depuis La fosse avec la ST10XME sur la Genesis le 26/01/17. Assemblage en mode Lrvb de 8 poses de 2 minutes pour les couches rouge et verte plus 12 poses de 2 minutes pour la couche bleue, toutes en binning 2x2 combinées avec 55 poses de 2 minutes avec filtre clair en binning 1x1 pour la luminance. Prétraitement CCDSoft, traitement et finition sous Photoshop et Paint Shop Pro.

 


 

Cliquez dans l'image pour la voir en taille 50%.

Cliquez ici pour voir l'image en taille réelle.

NGC869 et NGC884 sont deux amas ouverts très célèbres situés dans la constellation de Persée. Ils sont vus ici photographiés depuis le Champ du Feu, situé dans les Vosges le 16/09/07 avec la ST10XME placée au foyer de la Genesis (D 101mm et F 540mm). L'image présentée ici a été obtenue en combinant en mode RGB 19 poses dans le rouge, 10 dans le vert et 17 dans le bleu, toutes de 2 minutes en binning 1x1. Prétraitement par soustraction des darks puis division par les flats suivie de la registration et addition sous CCDSoft puis finition sous PSP7.
 


 

Cliquez dans l'image pour voir un agrandissement.

NGC6791 est un lointain amas (5100pc) situé dans la constellation de la Lyre. Riche de quelques trois cents membres, il apparaît comme une tache floue dans la lunette de 101mm. Il est vu ici photographié en trichromie RGB avec la ST10XME sur la Genesis depuis La Fosse le 07/09/05.  5 Poses dans le rouge et le vert plus 7 poses dans le bleu, toutes de 2 minutes en binning 1x1 sans guidage ont été assemblées pour former cette image. Traitement par soustraction des darks puis division par les flats sous CCDsoft.

 


 

retour page ciel profond